Apr 012017
 

Dieu est pour NousLe Blog de l’Invité pour le mois avril est de Richard Rohr, OFM et emprunté de sa méditation du 30 septembre 2016 que nous avons abrégée. Il est connu dans le monde comme un  penseur, éducateur et auteur oecumenique. Il est le fondateur du Centre d’Action et de Contemplation (Center for Action and Contemplation) à Albuquerque dans le Nouveau Mexique.

L’Amour, c’est comme la prière; il s’agit moins de ce que nous faisons, mais plutôt d’un échange qui circule à travers nous. Nous ne décidons pas « d’être aimants », mais plutôt aimer c’est permettre à notre nature la plus profonde et véritable de se manifester.(…) Continue reading »

Mar 012017
 

Gratitude - Neale Donald WalschLa première prise de conscience du développement personnel ne serait-elle pas que nous créons notre propre réalité et façonnons notre corps même par nos attentes et nos pensées – et cela au-delà de tout ce que nous imaginons ? En d’autres termes, tout ce que nous voyons et entendons, ce que nous ressentons même n’est jamais une donnée « objective » et n’a aucune autre réalité que celle que nous lui accordons.

A chaque instant de notre existence, nous avons le choix entre le OUI et le NON, entre la complainte et la gratitude. Je n’hésiterais pas à avancer que la gratitude est notre principal outil pour rester dans le positif. Impossible de ressentir en même temps une authentique gratitude et la plus petite parcelle de négativité, de complainte.

La prise de conscience que nous vivons dans « Un univers qui vous veut du bien » pour citer le titre du dernier et superbe petit livre – illustré avec tant d’humour – de Byron Katie, incontestablement une des plus grandes figures du développement personnel mondial, cette prise de conscience nous aide à rester dans la gratitude. Car cet univers veut notre bien au-delà de tout ce que nous aurions osé imaginer, un univers où la Source conspire à chaque instant à notre bien, pour notre bonheur, pour nous faire progresser vers des horizons qui dépassent notre imagination. Alors comment ne pas ressentir une gratitude profonde pour cette assurance si forte qui permet de reposer dans la confiance que toutes choses – quelles qu’elles soient – concourent à chaque instant à notre bien ? Continue reading »

Feb 012017
 

Je voudrais partager avec vous quelques petits « rituels » que je pratique moi-même qui peuvent tellement enrichir votre journée et la mettre sur un pied ferme dès le départ. Il y en a quelques-uns pour le réveil, d’autres pendant la journée (ce qu’on appelle des «rappels ») et d’autres pour le soir au coucher.

Le matin

Petits rituels pour bien vivreAvant de me lever, je fais 15-20 minutes de respiration consciente couché dans mon lit qui sont en même temps une forme de méditation inspirée par Swami Prajnanpad, un des maîtres d’Arnaud Desjardins, le grand maître spirituel français décédé il y a quelques années. C’est une méditation basée sur la puissance du OUI, que certains décrivent comme le mot le plus puissant du langage humain. A l’inspire, vous pensez «Oui au nouveau et… » puis à l’expire : «… oui au vieux qui part », ce qui est une façon d’accueillir positivement TOUT ce qui va se passer dans la journée.

Puis, toujours couché et totalement éveillé, je dis à haute voix : «Quelle grande et glorieuse aventure m’attend aujourd’hui » et je répète le dicton amérindien: «Rends grâces pour les bénédictions cachées qui sont déjà en route pour venir à toi » Ensuite je me lève et les jambes écartées et les bras en V, je dis de façon ferme et résolue «Oui, MERCI à tout ce qui va arriver dans la journée ». Ceci est basé sur la compréhension que nous vivons dans un univers infiniment bienveillant qui veut notre bien au-delà de tout ce que nous pouvons même imaginer. Et il est très important que toutes ces phrases soient prononcées avec une totale conviction – qui viendra chez certains petit à petit seulement. Continue reading »

Jan 012017
 

Il y a un merveilleux site internet, peerservice.org, qui envoie régulièrement (en anglais) uniquement des messages très inspirants; vous pouvez vous abonner gratuitement à leurs bulletins. Ce qui suit provient de l’un de ceux-ci.

Standing Rock Dec 2016Il s’agit d’une déclaration faite récemment à Standing Rock, un endroit dans le Dakota du Nord où les habitants de cette réserve amérindienne et leurs sympathisants des mouvements écologiques ont gagné une victoire importante contre une entreprise d’énergie qui voulait construire une pipeline qui aurait profané une portion de leur terre ancestrale sacrée et aurait posé des problèmes de contamination de l’eau. C’est une victoire sans précèdent dans l’histoire de Premières Nations et une que tous ceux qui œuvrent pour la justice espèrent sera permanente.

Durant une manifestation récente, un groupe de vétérans des forces armées américaines sont venus de partout aux États-Unis pour offrir leur soutien et pour demander pardon pour les crimes commis envers les Premières Nations par les forces armées et le gouvernement américain. Pour moi cette déclaration est d’importance majeure, car je crois qu’une grande partie de la violence aux Etats Unis et dans le monde provient de la violence et de l’injustice commise par nos ancêtres (aux USA contre les Premières Nations, et ailleurs dans les anciens territoires colonisés.) Je suis Suisse et nous n’avons jamais eu de colonies mais par contre certains membres de l’aristocratie suisse ont été impliqués dans le commerce de l’esclavage, et je me sens co-responsable de ce qui se passa dans ses pays (e.g., beaucoup de Suisses s’établirent en Algérie et ailleurs) et je suis convaincu que sans un acte de repentance au plus haut échelon des nations de l’Ouest envers les anciens territoires coloniaux et aux USA envers les populations amérindiennes et noires, une blessure non-cicatrisée restera ouverte. Voici la déclaration des vétérans à Standing Rock :

Nous sommes venus,
Nous vous avons combattus,
Nous avons pris vos terres, nous avons signé des traités que nous avons rompus,
Nous avons volé des minéraux dans vos collines sacrées,
Nous avons fait exploser les visages de nos présidents dans les flancs de votre montagne sacrée.

Puis nous avons encore pris d’autres terres,
Puis nous avons pris vos enfants,
Puis nous avons tenté de vous enlever votre langue que Dieu vous a donnée,
Nous ne vous avons pas respectés,
Nous avons pollué vos terres,
Nous vous avons fait du mal de tant de façons,

Il est temps que nous vous disions que nous sommes désolés,
Nous sommes à votre service,
Et nous demandons votre pardon.

Et en tant que citoyen suisse, je demande pardon aux dizaines de millions de pauvres gens dans les pays du tiers monde où leurs présidents les ont dépouillés de leurs richesses et ont caché les fonds dans des banques suisses.

Ensemble, nous allons soit guérir ce monde soit le détruire. Il n’existe plus de paradis privé.

Je suis profondément convaincu que nous le guérirons, car nous ne sommes pas vraiment en charge.

Je vous souhaite une année 2017 pleine de bénédictions. Et rappelez-vous que, peu importe ce que arrive et en dépit de toutes les apparences contraires, l’univers conspire à tout moment pour notre bien ultime.

Paix, Force et Joie
Pierre

Dec 152016
 

Martin Luther King JrCommentaire de Pierre Pradervand:
«Ces paroles puissantes de Martin Luther King sont plus vraies que jamais aujourd’hui, dans cette période où quelques dirigeants tentent de diviser et non d’unir. Elles sont encore plus importantes quand on réalise que tout ce que nous voyons, entendons, ressentissons n’est qu’un mode de conscience qui n’a pas plus réalité que celle que nous lui accordons (Mary Baker Eddy). La conscience est tout et MLK était (est) un des champions qu’une nouvelle conscience a le pouvoir transformer le monde. Pour cette raison notre team trouve que ses mots sont si à propos alors que nous approchons Noël et la nouvelle année à un moment où nous faisons face à d’immenses défis »

Tôt ou tard, tous les hommes du monde devront découvrir le moyen de vivre pacifiquement les uns avec les autres et de transformer ainsi notre lamentation cosmique en un psaume novateur à la fraternité. Continue reading »

Dec 012016
 

Je te tiens doucement dans le calme de ma pensée. Le silence me dit clairement que cette crise dans ta vie, que beaucoup appelleraient une dépression, est un temps d’écoute.

Comme tu me disais quand nous nous sommes vus il y a quelques semaines, ton rythme de vie était devenu beaucoup trop trépidant. Du point de vue du monde matériel tu étais devenu un grand succès. Le monde t’avait couronné et ses louanges ressemblaient à de douces promesses qu’un jour tout ceci t’appartiendrait. Et puis, tout d’un coup, tu t’es réveillé un matin et tu as réalisé que tu avais perdu les clés de ton royaume intérieur. Continue reading »

Nov 012016
 

Harmonies du SilenceAssis devant le Silence Qui Chante, mon petit chalet dont je me considère le gérant, je réfléchis aux nombreuses années qui ont débordé de bénédictions. A la première neige d’automne, j’étais le dernier à rester dans ce petit hameau, perché à 2000 mètres dans les Alpes suisses. Mon voisin, M. Crettaz, venait de redescendre en plaine ce matin avec ses vaches, leurs cloches carillonnant joyeusement. Dans le dialecte riche et mélodieux de cette région, je «boucle» le mayen pour l’hiver et, étant le dernier à partir, j’envoie une dernière bénédiction à cet endroit de splendeur absolue et de simplicité infinie.

Continue reading »

Oct 012016
 

Ce qu’on appelle en anglais «centering prayer» (difficile à traduire de façon exacte en français – on pourrait dire «la prière qui nous ramène au centre») est  en fait une forme de méditation. Elle a été vulgarisée aux USA par des auteurs comme Wayne Tysdale, le promoteur infatigable du dialogue entre les grandes religions, et des auteurs comme Cynthia Bourgeault, qui a écrit la plus belle biographie de Jésus que je connaisse, The Wisdom Jesus (non traduit en français). Continue reading »

Sep 012016
 

Durant mes années en Afrique,  j’ai une fois passé une soirée sur les rives du Niger à Segou, au Mali. Tout  irradiait de paix et un rythme tranquille : les pécheurs qui jetaient leurs filets dans la rivière, les femmes qui rentraient à la maison en plaisantant entre elles, la cadence lente des vaches avec leurs cornes énormes … l’atmosphère elle-même dégageait la douceur et la sérénité. Cela me rappela le titre du livre (en anglais) par l’auteure américaine Barry Stevens: Ne pousse pas la rivière, elle coule toute seule. Continue reading »

Aug 012016
 

Depuis peu nous découvrons à quel point nous sommes tous reliés par un réseau infiniment plus efficace et plus étendu que tous les réseaux sociaux du monde et toutes les pages Facebook réunies – un Entendement infini. Un des pères des médecines alternatives aux Etats-Unis qui est aussi un des grands penseurs de ce pays, Larry Dossey, a écrit un ouvrage qui s’intitule simplement ONE MIND – Un Entendement. Il avance une idée qui n’est pas vraiment neuve puisqu’elle avait été formulée au milieu du 19è siècle par une femme penseur américaine, Mary Baker Eddy, mais le concept était trop avancé à l’époque pour que beaucoup le comprennent. Continue reading »