Feb 012018
 

Bénir – une Forme de ServiceDans un des plus importants passages concernant l’unité dans la littérature mondiale de la spiritualité, le prophète Isaïe décrit le service comme étant le chemin ultime d’éveil et la source de la vraie santé et de la sainteté.

« Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug ; Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; Si tu vois un homme nu, couvre-‘le, Et ne te détourne pas de ton semblable. Alors ta lumière poindra comme l’aurore, Et ta guérison germera promptement ; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l’Éternel t’accompagnera ».  Ésaïe 58 :6-8

Au cours des dernières 25 années, des milliers de personnes ont participé à mes ateliers. Et j’ai remarqué que pour beaucoup la recherche spirituelle est souvent une poursuite de l’éveil et du bien-être personnel. Or, je crois qu’il n’existe pas de spiritualité authentique qui n’inclut pas la guérison de nos communautés et du monde – tout comme l’activisme environnemental ou politique sans une dimension spirituelle conduit facilement à la colère,  l’amertume ou l’épuisement. J’ai rencontré beaucoup de gens qui se disent « spirituels » mais qui sont totalement indifférents aux souffrances qui existent dans le monde, et trop d’activistes sociaux qui, en essayant de faire toujours plus, ruinent leur santé et tuent la joie profonde qu’apporte le service authentique.

Le moins qu’on puisse dire c’est que la planète et ses habitants ne sont pas en bonne forme et nombre d’observateurs nous donnent 30-40 ans pour nous reprendre en main si nous voulons survivre.  Le besoin de Serviteurs du Monde n’a jamais été aussi grand car nous vivons dans une période d’immense urgence : urgence de sortir de notre petit nuage spirituel, urgence d’aider à guérir le monde et de devenir de vrais serviteurs de la planète. Cette urgence n’est pas une raison de paniquer ; au contraire, elle demande une force intérieure calme.  Mais il est temps de cesser de jouer aux billes, d’être des témoins passifs des évènements mondiaux et de retrousser nos manches au service de l’humanité. Personnellement je crois que cela devrait être le premier but de n’importe quelle spiritualité digne de ce nom.

Le service auquel je pense se distingue par une profonde dimension de guérison : guérison des relations humaines (y compris avec soi-même), guérison de l’environnement, éradication de toutes formes de pauvreté (mentale et physique), guérison des maladies. J’ai des amis qui ont guéri seuls des situations de violence collective, des cultures agricoles malades et un grand troupeau de bétail du jour au lendemain par une compréhension très claire des lois spirituelles qui gouvernent la réalité.  Et au cours des années de nombreuses personnes du monde entier one partagé avec moi des guérisons obtenues par la simple pratique de la bénédiction.

Le maitre Tibétain Djwhal Khul, qui a inspiré les écrits d’Alice Bailey (Servir l’Humanité est un de ses nombreux ouvrages) écrivit ce qui suit : « Le véritable service découle spontanément d’un cœur aimant et d’un mental intelligent ; il est le résultat du fait qu’un individu trouve sa juste place et sait y rester. Il est produit par l’afflux irrésistible de la force spirituelle et non de l’activité débordante sur le plan physique.  C’est l’effet d’être comme un homme est vraiment, un divin Fils de Dieu, et non l’effet artificiel de ses paroles et de ses actions. * »

Chacun(e) doit trouver son propre chemin du service qui est unique. Cependant, dans notre société de consommation, devenir un Serviteur du Monde exige une réorientation de nos priorités, à commencer par notre temps, nos revenus et nos possessions. Alors la question n’est pas, qu’est-ce que je veux accomplir avec mon temps, mon argent, mes possessions, mais comment puissé-je redéfinir leur emploi en fonction de mon objectif de servir et de guérir ? Et ici la pratique journalière et sincère de bénir et d’envoyer de l’amour ciblé et inconditionnel aux personnes, événements et situations a un rôle important à jouer pour élever le niveau de conscience mondial.

Pierre Pradervand

*http://miroir.urobore.net/share/aab/compilations/Servir_l_humanite_-_Alice_Ann_Bailey.pdf

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)